Restriction usages de l’eau et Rappel de l’arrêté préfectoral limitant ou interdisant certains travaux en raison du risque feu de forêt (15 juin – 15 septembre)

Le 2 août 2022, le comité sécheresse de la Préfecture du Gard s’est réuni  pour faire un point sur la situation hydrologique du département.

Après des mois de mai et juin dépassant ou approchant des records de température et affichant de forts
déficits de précipitation, le mois de juillet se classe au 1er rang des mois les plus secs depuis 1959.

Dans ces conditions, les tensions observées ces dernières semaines sur les ressources en eau se sont encore aggravées et s’étendent désormais sur la quasi-totalité du département. La situation est particulièrement critique sur les secteurs Vidourle, de la Cèze, des Gardons et de l’Hérault.

Les conditions climatiques annoncées pour les prochains jours par Météo-France ne sont pas de nature à attendre un allègement des tensions observées.

La préfète du Gard a donc décidé, de :

   Classer les zones Gardons amont et Gardon aval, Cèze amont et Hérault en crise ;
Maintenir les zones Vidourle et Cèze aval en crise ;
Maintenir la zone Ardèche gardoise en alerte renforcée ;
Maintenir la zone Dourbie-Trévezel en alerte ;
Maintenir la zone Vistrenque-Costières et Vistre en alerte ;
Maintenir la zone Rhône et Camargue gardoise en vigilance.

Sur les communes en situation de vigilance : il est demandé à chacun d’adopter un comportement
écoresponsable, en utilisant l’eau de manière mesurée.

Sur les communes en situation d’alerte : le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures et le
fonctionnement des fontaines en circuit ouvert sont interdits. De plus, des restrictions d’horaires pour
l’arrosage sont mises en place. Sont interdits l’irrigation agricole et des jardins potagers entre 10h00 et
18h00 (sauf pour les modes d’irrigation économes en eau type goutte-à-goutte). Pour l’arrosage
domestique (pelouses, jardins d’agrément), des terrains de golf et des espaces sportifs (stades),
l’interdiction s’étend entre 8h00 et 20h00.

Sur les communes en situation d’alerte renforcée : les interdictions supplémentaires concernent
l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. L’irrigation
agricole et l’arrosage des jardins potagers sont interdits entre 8h00 et 20h00 (sauf pour les modes
d’irrigation économes en eau), et une nuit sur deux si l’eau est prélevée dans un cours d’eau ou dans sa
nappe d’accompagnement.

Sur les communes en situation de crise, seuls sont autorisés l’abreuvement des animaux et les usages
prioritaires de l’eau, concourants à l’alimentation en eau potable des populations, à la survie des espèces
aquatiques, à la sécurité civile, et à la salubrité publique.

Un nouveau point sur la situation hydrologique du département est programmé dans une quinzaine de jours.
Selon l’évolution de la situation, Mme la Préfète du Gard pourra être amenée à étendre les mesures de
restriction et de limitation des usages de l’eau.

Vous pouvez consulter ses informations sur le site PROPLUVIA :

https://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluviapublic

qui vous indiquera précisément sur quelle zone de restriction est situé votre prélèvement .

Message à l’attention des entreprises agricoles et forestières, entreprises du BTP, artisans, gestionnaires des routes et communes du Gard.

Objet: Rappel de l’arrêté réglementant certains travaux en période à risque feux de forêt.

 


Mesdames et Messieurs,

 

Depuis le début de la saison estivale, au moins 6 feux de végétation ont été causés par des travaux (débroussailleuse, tracteur tondeuse …) en période de vigilance incendie.
Ces feux ont brûlé 130 hectares de végétation et ont mobilisé des moyens humains et matériels importants à la fois de l’ONF et des pompiers du SDIS.
L’un des feux a nécessité 16 largages d’un hélicoptère bombardier d’eau (HBE).

La sécheresse de la végétation vivante est classée fort à très fort sur le département par Météo France. Aucune précipitation significative n’est prévue dans les prochains jours. Le risque incendie demeure élevé.

C’est pourquoi, je vous rappelle qu’il est indispensable de:

1) S’informer du niveau de risque journalier pour se protéger

Une carte de vigilance incendies de forêt est disponible depuis 2020 pour le Gard, et mise à jour quotidiennement. Elle doit permettre aux entreprises de connaître le niveau de risque et d’adapter leurs pratiques en conséquence.

Cette carte se caractérise par 3 niveaux de vigilance (jaune, orange et rouge). Le risque incendie de forêt est déterminé quotidiennement pour chacune des 8 zones météorologiques du département du Gard, en s’appuyant sur les données de Météo France.

Cette carte sera consultable du 15 juin au 15 septembre sur le site internet de la préfecture et sur une application mobile (prévention incendie de forêt sur le playstore/appstore).
http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Carte-de-vigilance

2) Connaître la localisation des travaux par rapport à la zone soumise à la réglementation

Vous êtes potentiellement concernés par la réglementation si les travaux se situent à moins de 200 mètres de zones de forêt, garrigue ou lande. Ces secteurs sont référencés dans la zone en violet sur la carte ci-dessous:
https://carto2.geo-ide.din.developpement-durable.gouv.fr/frontoffice/?map=12c46efc-4848-4776-b05d-226ec96baf83

3) Respecter l’arrêté préfectoral qui limite ou interdit certains travaux

Adossé à cette carte, un arrêté préfectoral a été pris pour réglementer certains travaux.

En effet, plus de la moitié des incendies de forêt sont d’origine accidentelle, avec une cause liée à des travaux dans la plupart des cas.
Réaliser des travaux pendant les périodes à risque élevé d’incendie, qu’on soit particulier ou professionnel, peut provoquer la destruction des forêts, mais aussi des destructions d’habitations et des morts.

L’arrêté préfectoral réglemente donc, dans les périodes à risque, les travaux susceptibles de provoquer des départs de feux.
Les travaux concernés sont ceux qui, par échauffement (tronçonneuses, débroussailleuses),  par rotation de pièces métalliques (broyeur, épareuse, moissonneuse batteuse, …) ou par production directe d’étincelles (disqueuse, meuleuse, …) peuvent générer des départs d’incendies.

L’arrêté prévoit des mesures progressives en fonction du niveau de vigilance détaillées ci-dessous:

Quelques dérogations pour des travaux agricoles non reportables ou des travaux d’intérêt général sont cependant prévus (consultez l’arrêté préfectoral – lien en fin de message).

Pour les chambres consulaires, les syndicats ou associations, je vous remercie de relayer ce message à vos adhérents.

Soyons tous acteurs de notre propre sécurité, et de la sécurité collective.

C’est ensemble que nous protégerons les habitants et les paysages de notre département.

Pour consulter la carte de vigilance et l’arrêté réglementant l’usage de certains matériels, rendez-vous sur :
http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret/Carte-de-vigilance

Plus d’informations sur la prévention des incendies de forêt sur le site de l’État dans le Gard :
http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-de-la-population/Risques/Gestion-du-risque-feu-de-foret

Pour télécharger l’application mobile, rendez-vous sur :
http://www.prevention-incendie-foret.com/application-mobile-prevention-incendie

 

Date

04 Sep 2022 - 01 Déc 2022

Heure

8 h 00 min
QR Code
Informations